Jacob Arar :

Soixante ans après par Jacob Arar (Grand Rabbin d’Athènes) et Claude son épouse.

La Grèce, comme ses collègues de l’Europe, a organisé, avec le Consistoire, une soirée du souvenir pour les victimes de la Shoah. Le Président de la République était là, le préfet d’Athènes, le président du Consistoire, présidents de diverses communautés juives de Grèce, chef de l’Eglise Orthodoxe, popes, ministres, ambassadeurs, personnalités diverses, Ambassadeur d’Israël, Président du Bnei Brit , Président du Congrès Juif Mondial, et beaucoup de Juifs de Grèce, sont venus se souvenir et honorer nos six millions. L’invitation ci-jointe a été dessinée par un dessinateur grec renommé.

Cérémonie sobre et digne comme il se doit, très bien présentée par un spécialiste, exactement ce qu’il fallait …. Beaucoup d’émotion …. Le Rabbin d’Athènes, le président du conseil juif européen, la Présidente des survivants de Grèce, l’Ambassadeur d’Israël, la présidente de la deuxième génération des survivants, la présidente de la jeunesse juive de Grèce et un élève de l’école juive d’Athènes, ont allumé une grande Menorah … Clair – obscur et musique … Le Préfet d’Athènes a pris la parole, le Président du Consistoire lui a succédé puis ce fut le Président de la communauté juive d’Athènes, et enfin la Présidente des survivants de Grèce, Madame Berry Nachmias, qui présenta Simone Veil (elles étaient toutes les deux ensemble à Auschwitz , deux lycéennes de quinze ans à l’époque …. ). Très bien, très impressionnant, pas un mot de trop …..

Puis ce fut ‘’ Nuit et brouillard ‘’ d’Alain Resnais … Et la soirée s’est terminée avec la chorale des élèves de l’école primaire juive d’Athènes … Une chanson en hébreu et une en grec. Puis saisissant leurs seaux de métal, ils ont versé sur la scène une pluie de feuillage !

Toutes les communautés Juives de Grèce ont organisé une cérémonie pour ce jour du souvenir : Salonique en tête, Larissa, Volons, Corfou. La veille, lors d’une cérémonie qui a eut lieu à ‘Halkida, capitale de l’ïle d’Evia, dans la petite synagogue, on a insisté particulièrement sur le courage et la bonté des ‘’ chrétiens ‘’ qui ont aidé les Juifs pendant la Choah, au péril de leur vie . … des Justes des Nations … c’était bien réconfortant …Mes chers amis, a dit le présentateur de la soirée, n’est-ce pas une extraordinaire coïncidence cette date du 27 Janvier ?
Mozart et la libération d’Auschwitz ? ……

Il a fallu attendre soixante ans ...

Février 2006.